10 conseils pour voyager avec vos enfants

“Papa, c’est quand qu’on arrive !?”

Tous les enfants du monde

On a tous déjà entendu cette phrase lors d’un trajet en voiture avec les enfants, je pense même que nous l’avons tous déjà dit.

Lors d’un départ en vacances, le trajet peut parfois durer plusieurs heures et ce temps d’inactivité peut sembler être une éternité pour votre enfant. Poussé par l’ennui, celui-ci peut alors adopté un comportement qui mettra votre patience à rude épreuve.

Alors, pour éviter un drame familial sur la route des vacances, je vous propose 10 conseils pour voyager en voiture avec votre enfant.

1 – Avoir une voiture adaptée au long trajet :

Lorsqu’on part pour un long voyage, mieux vaut avoir un minimum d’équipement pour le confort de toute la famille. Si vous avez une petite voiture ou peu équipée, pourquoi ne pas penser à la location pour le départ en vacances ?

La place est importante pour le confort de vos enfants. Ils doivent pouvoir avoir quelques jouets à leur portée, suffisamment de place pour bouger les jambes. Avec les bagages, le chien… On se retrouve rapidement à l’étroit.

Pare-soleil, climatisation, oreiller font pour moi partie des incontournables à avoir en voiture.

2 – La sécurité avant tout :

Rappelons-le, en voiture, la sécurité prime sur tout le reste. Quelque soit la durée du trajet et les cris que peut pousser votre enfant, le trajet doit se dérouler assis et attaché dans un siège adapté. Cela semble basique, pourtant j’aperçois encore régulièrement des enfants debout entre les deux sièges avant…

Le siège auto doit être adapté à la taille de votre enfant, et la ceinture bien ajustée. Il faut retirer le manteau de votre enfant avant de l’installer car celui-ci empêche la ceinture d’être au plus près du corps et peut engendrer la projection de votre enfant en cas d’accident.

*Fin du message de prévention*

3 – Expliquer le trajet à votre enfant

Si votre enfant est en âge de comprendre, expliquer lui le programme de la journée. Vous pouvez lui expliquer la durée du trajet, ne lui mentez pas ! Un enfant a qui on répète toutes les heures qu’il ne reste plus qu’une heure va finir par perdre patience.

Dites lui que vous ferez des pauses régulières, à quelle heure vous pensez faire la pause repas. Cela lui donnera des points d’étape qui lui permettront de se projeter. Je vous conseille également de lui donner quelques villes étapes pour qu’il puisse suivre le trajet au fil de la journée.

“Quand on passe Lyon il restera 2h de route”

Vous pouvez même imprimer une carte du trajet pour permettre à votre enfant de se localiser et de jouer au co-pilote.

4 – Prévoir des encas et boissons :

C’est bien connu, la nourriture aide à chasser l’ennui. Prévoyez de garder avec vous un sac avec des bouteilles d’eau et quelques friandises pour toute la famille.

Prévoyez des bonbons ou gâteaux que vous n’achetez pas habituellement pour apporter une nouveauté à votre enfant qui oubliera le temps d’un instant qu’il est bloqué dans une voiture.

Prévoyez également un sac qui servira de poubelle si vous ne voulez pas voir votre voiture se transformer en déchetterie en seulement quelques heures de trajet.

Place au festin

5 – Faites des pauses :

Bon ça normalement vous le savez, en voiture, il faut faire une pause toutes les deux heures.
C’est encore plus vrai avec des enfants.

Les pauses leur permettent de se dégourdir les jambes et de se défouler. Choisissez des aires de repos avec des aires de jeux ou de grands espaces verts pour courir.

Au moment de vous arrêter, soyez clair avec votre enfant :

“Tu as 10 minutes pour vider toute ton énergie et on repart”

6 – Gérer les envies pipi :

Profitez de ces pauses pour anticiper les besoins pipis. On a tous déjà vu le panneau “Prochaine aire de repos 30 kms” au moment où le petit est prit d’une irrésistible envie de faire la vidange.

Alors à chaque pause on passe au WC, envie ou pas. D’ailleurs, je me suis toujours demandé pourquoi il était normal qu’une maman puisse accompagner un petit garçon dans les toilettes des hommes (alors que nous sommes quand même très exposés aux urinoirs) alors qu’il est mal vu qu’un papa accompagne sa petite fille aux toilettes des dames.
Certainement la même raison qui fait que les tables à langer sont souvent dans les toilettes des dames…

Pour les autres envies liées au mal des transports, prévoyez un sac en plastique à portée de main et un brumisateur qui permet de se rafraîchir les idées avant le drame. Rien de pire que de faire 6h de trajet avec une odeur de vomi par 35 degrés, alors on anticipe et on s’arrête si le rejeton est aussi blanc que la voiture de devant.

7 – Privilégiez les voyages de nuit ou tôt le matin :

Bon je vous fais pas un dessin… En voyageant de nuit ou à l’aube, le pourcentage de chance que vos marmots décident de finir leur nuit dans la voiture est élevé. Et en dormant le temps passe beaucoup plus vite !

Bon côté parents il faut être solidaire, le passager reste réveillé pour soutenir le conducteur. On sait que le sommeil au volant peut s’avérer être dangereux.

On va être tranquilles… Raté !

8 – Une exception pour les écrans :

Vous le savez, les écrans et moi on est pas très copains… Étonnant pour un blogueur non !?

Mais dans la vie, il faut parfois savoir changer d’avis.

“Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. C’est mon avis et je ne vois pas pourquoi j’en changerai”

Philippe Geluck

Alors je vous le dis, si dans la vie quotidienne je lutte contre les écrans, ceux-ci sont les bienvenus lors de longs trajets en voiture. Tablette, console portable ou lecteur DVD pourront occuper votre enfant durant le trajet et vous promettre la tranquillité. Bon il ne faut malgré tout pas en abuser et savoir en limiter l’utilisation, surtout que cela peut provoquer des nausées.

9 – Voyagez en musique :

C’est connu, nos rejetons aiment partager leurs performances vocales qui, selon eux, leur assurent une place à The Voice Kids.

Alors pour faire passer le temps plus vite, pourquoi ne pas préparez une playlist de leurs chansons préférées et chanter tous ensemble. N’oubliez pas de réviser vos classiques avant le trajet pour ne pas avoir l’air d’un “Has Been” devant vos enfants.

Un conseil : La plupart des voitures modernes permet de régler la répartition du son dans la voiture. Ainsi vous pouvez activer uniquement les hauts-parleurs arrières. Ce qui permettra à vos enfants de s’ambiancer sans vous donner la migraine. Vivement qu’ils inventent la même chose pour le son qui sort de la bouche des enfants…

10 – Jouez, jouez et jouez :

Pour moi, les trajets faisaient intégralement partis de mes souvenirs de vacances. Pourtant nous n’avions pas Spotify, les lecteurs DVD… et je ne dors jamais en voiture !

Alors le meilleur moyen de s’occuper reste de jouer. Vous pouvez prendre quelques jouets que votre enfant garde avec lui pour s’occuper mais le mieux reste les jeux que l’on peut faire en famille.

  • Réviser les départements avec les plaques d’immatriculation
  • Chercher les voitures vertes
  • Jouer au petit bac
  • Trouver les paroles d’une chanson
  • Deviner le nombre de kilomètres restants
  • Et tant d’autres jeux que vous pouvez facilement réaliser avec vos enfants.

Si malgré tous ces conseils, votre marmot continue à faire de vos trajets un enfer il me reste deux solutions à vous proposer :

  • Trouver un chenil où le laisser pendant vos vacances
  • Télécharger mon carnet de route ci-dessous pour occuper votre enfant en voiture

J’espère que cet article vous aura été utile et vous permettra de passer de bons trajets en famille.

Vous aimez cet article ? Partagez le
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

  1. Comment gérez-vous les vomis avec les écrans ? comme je n’ai pas encore essayé les écrans, je me demandais. Bonne idée pour les jeux auxquels je ne pense pas souvent du type “cherche 3 objets rouges”.

  2. Merci pour cet article qui nous rappelle les points essentiels et qui donne de très bonne idées pour occuper les enfants pendant les longs trajets en voiture. Depuis quelques, temps nous avons fixé sur le siège conducteur et passager un organisateur de voiture pour les enfants. Il est composé de nombreuses pochettes. On peut y glisser des jouets et une gourde. Certaines proposent même un emplacement pour y glisser une tablette. Ainsi, ils peuvent se servir seul. Et si un jouet tombe pendant le trajet, nos enfants en ont d’autres sous la main. On profite ensuite des pauses pour tout remettre en place.

  3. faire-decouvrir-l-ecologie-aux-enfants dit :

    Super astuces et très bons rappels sur la sécurité 😉 Merci !
    Chez nous, pour des trajets de quelques heures, nous apprécions de voyager pendant la sieste. Ou alors de partir en fin de matinée, pour faire une pause déjeuner, puis sieste en voiture, on enchaine sur le goûter, quelques jeux et devinettes et le tour est joué !
    Je note l’idée du petit bac, pour ma fille qui commence à lire !

  4. J’aime beaucoup cet article qui m’a fait sourire ! Je trouve les petits rappels très sympa et les GIF amusant 🙂

  5. Merci pour cet article complet!
    Et oui, il faut prévoir un sacré sac pour les voyages, avec des activités et une belle liste de jeux sans matériel.
    Et pour les vomis, ne pas oublier le point d’acupression 😉

  6. Je n’ai pas encore d’enfant, mais si j’en ai à l’avenir, je pourrais plus facilement anticiper. Merci 🙂

  7. Bonjour,
    Merci pour cet article qui donne envie de tenter l’aventure des longs trajets en voiture !! C’est un peu toujours l’angoisse mais merci de nous donner des idées pour que cela se passe en douceur !

  8. Pleins de bonnes idées dans cet article! Merci pour le carnet de route, je le testerai le week-end prochain pour notre prochain trajet en voiture! Nous avons toujours un sac en plastique dans chacune des portières arrières, notre plus grand à développé un mal des transports à 10 ans, depuis que nous sommes au Canada…pas de bol, les distances ne sont pas les mêmes qu’en France ici!! 🙂

Laisser un commentaire