Les devoirs avec mon enfant… Quelle galère !

Depuis que votre enfant est rentré à l’école primaire, il a découvert un nouveau monde rempli d’apprentissage, de jeux et de devoirs… Chaque soir, il faut prévoir un temps pour les devoirs et lorsque votre enfant n’est pas décidé, cela peut vite devenir très sportif.

Les devoirs interdits par la loi ?

En effet, bien que non appliquée, une loi interdit les devoirs écrits pour les écoliers depuis 1956. Seuls sont autorisés les révisions d’une leçon enseignée en classe ou la lecture. Pourtant, chaque soir nos enfants rentrent avec quelques exercices écrits à réaliser et qu’on se le dise : cela semble essentiel pour les aider à comprendre leurs leçons.

Bon j’avoue que si j’avais su enfant que les devoirs étaient interdits par la loi, cette information ne serait pas tombée dans l’oreille d’un sourd… Mais maintenant, je conserve cette information aussi secrètement que l’existence du Père-Noël.

Et même lorsque notre enfant est bon élève, il arrive parfois qu’il n’ai pas du tout envie de se mettre au devoir. Ou encore qu’il ai des difficultés avec une leçon. Et il va falloir faire preuve d’un sang-froid hors norme pour arriver au bout de la session de devoir sans étouffer le petit génie avec son cahier de brouillon (je le ferai pas vraiment hein… N’appelez pas les services sociaux).

Si votre enfant rencontre des difficultés scolaires, votre rôle dans l’aide aux devoirs est encore plus primordial. Cela vous donnera l’occasion de proposer une pédagogie différente et d’instaurer un climat de confiance avec votre enfant pour qu’il ose faire des erreurs afin de progresser.

Nous allons donc voir dans cet article, comment réussir à faire les devoirs de votre enfant efficacement.

Où faire les devoirs ?

Bureau ou table ? Dans la chambre ou dans le salon ?

Il n’y a pas de réponse parfaite à cette question. Vous pouvez adapter en fonction de l’âge de votre enfant mais aussi du travail à effectuer.

Chez nous, la grande a un bureau dans sa chambre et y fait systématiquement ses devoirs. Elle ne fait ses devoirs sur la table du salon que si elle a besoin de nous pour la faire réciter ou lui expliquer une leçon. Bon faut avouer que pour les devoirs ou pour le reste, les ados sortent rarement de leur chambre…

Mais revenons en à nos devoirs. Pour la petite, les devoirs c’est généralement sur la table du salon. Elle a un bureau dans sa chambre, mais il sert plus souvent aux coloriages qu’aux devoirs. L’avantage de la table du salon c’est que nous pouvons vaquer à nos activités tout en étant disponible pour elle lorsqu’elle a besoin. Mais cela est possible qu’à certaines conditions. La table doit être vide ou bien rangée (valable également pour le bureau). La télévision doit être éteinte. Il ne faut aucune source de distraction pour votre enfant. Certains aiment travailler avec une musique calme. Cela est possible pour des exercices mais me parait compliqué lorsqu’il faut apprendre une leçon ou lire.

Ce qui est important c’est que votre soit dans une position correcte pour écrire : chaise et table adaptée à sa hauteur, espace libéré sur la table, bonne luminosité… Si il s’agit de lecture, pourquoi ne pas proposer à votre enfant de le faire sur le canapé ou dans son lit, l’occasion de sortir du cadre très scolaire des devoirs sur table.

Quand faire les devoirs ?

Par définition, les devoirs se font en dehors du temps scolaire. Bien que les collégiens profitent souvent des temps d’étude pour avancer dans leurs devoirs. Les devoirs se font donc régulièrement le soir après l’école ainsi que le
week-end.

Après l’école :

Après une journée d’école, l’idéal est de permettre à votre enfant de se défouler et de recharger les batteries avant de se remettre au travail. Quand la météo le permet, j’essaie au maximum de faire le trajet école-maison à pied, cela permet à l’enfant de courir et se dégourdir les jambes. On en profite aussi pour se raconter notre journée. Parfois, je prends même la trottinette pour un moment de jeu avant de rentrer. Le plus difficile est le regard des autres parents quand j’arrive devant l’école sur ma trottinette rose avec un casque licorne… Mais c’est un autre sujet ! 🙂
Si la trottinette rose c’est pas votre truc, vous pouvez accorder un temps de jeu à votre enfant en arrivant à la maison.

Une fois que votre enfant s’est vidé l’esprit, il faut faire le plein d’énergie avec un bon goûter. Le goûter idéal est rempli de vitamine mais suffisamment léger pour que la digestion ne vienne pas empêcher la concentration. Alors le traditionnel bout de pain avec une barre de chocolat et un fruit feront parfaitement l’affaire. Je vous conseille de ne pas laisser votre enfant regarder la télévision durant son goûter. Il aura plus de mal à se mettre au travail en suivant, profitez en pour discuter avec lui. D’ailleurs, j’ai noté que contrairement à mon époque (mon dieu je parle comme un vieux…) les principales chaines TV ne diffusent plus de dessins animés à l’heure du goûter.

Un nouveau film sur les Razmoket en prises de vue réelles - Actualités -  Cinoche.com
On a tous compris en devenant parents pourquoi son surnom est… Casse-Bonbon !

On s’y met !?

Votre enfant a pris son goûter et a eu un peu de temps pour évacuer les émotions de la journée ? Il est temps de se mettre au travail. L’idéal est de mettre en place une routine, par exemple “tu as jusqu’à 17h et on se met aux devoirs”. Et il faut s’y tenir tous les jours. Il est également important de choisir une heure où vous êtes disponible pour votre enfant. Il n’est pas question de faire les devoirs tout en surveillant le repas qui est sur le feu. Du moins au début de la scolarité de votre enfant, lorsqu’il aura besoin de votre présence quasi-permanente.

Le week-end :

Le week-end, je vous conseille de faire les devoirs plutôt le matin. C’est le moment de la journée où on a le plus d’énergie. Et cela vous permet de réserver l’après-midi pour faire des activités avec votre enfant. Vous pouvez même conditionner les activités de la journée à l’investissement de votre enfant dans ses devoirs. Non, ce n’est pas du chantage… Juste de la motivation 🙂

Comment aider mon enfant à faire ses devoirs ?

J’ai bien dis “aider” ! Nous ne sommes pas là pour faire les devoirs à la place de notre enfant mais bien pour l’aider à garder la concentration et comprendre ce qu’on attend de lui. Si votre enfant sait lire, laissez le lire seul la consigne puis demander lui ce qu’il doit faire. Si votre enfant n’a pas compris, c’est le moment d’intervenir. Souvent, les erreurs viennent d’une mauvaise compréhension de la consigne.

Une fois que votre enfant sait ce qu’il doit faire, laissez le essayer en autonomie. Ensuite, vous n’aurez qu’à lui signaler ses erreurs sans donner la réponse dans un premier temps. Cela permet à votre enfant de chercher par lui même dans ses connaissances et si besoin, de relire la leçon. En corrigeant lui-même ses erreurs, il retiendra plus facilement les choses importantes.

Lorsqu’il s’agit d’apprendre une leçon, il faut tout d’abord connaitre le type de mémoire de votre enfant. A-t-il besoin de lire sa leçon, de l’écouter ou de la visualiser avec des exemples concrets ?

Parfois vous allez devoir redoubler d’ingéniosité pour faire comprendre sa leçon à votre enfant. Personnellement, j’ai appris les maths avec des bonbons. Ca m’a valu de très bonnes notes toute ma scolarité, comme quoi il n’y a pas de mauvaises techniques.

Ce qu’il faut toujours garder à l’esprit, même si ce n’est pas toujours évident, c’est que si votre enfant donne le meilleur de lui-même mais ne comprend pas… Il va falloir être très patient et ne jamais reprocher à votre enfant de ne pas comprendre !
Cela pourrait briser sa confiance en lui et provoquer une peur de l’échec. Alors encouragez au maximum votre enfant et acceptez qu’il puisse d’avoir des difficultés, c’est le meilleur moyen de l’aider à les surmonter.

DieudoGifs - Tag désespoir : 18 Gifs
Quand après 1h d’explications, il te maintient que 2 + 2 = 5
Vous aimez cet article ? Partagez le
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commentaires

  1. faire-decouvrir-l-ecologie-aux-enfants dit :

    Très bon article, merci pour ces petites astuces, avec une dose d’humour !

  2. Merci pour cet article! Il est clair que nous devons chaque jour nous réinventer comme parents et trouver des solutions pour faire aimer à nos enfants ce qui peut parfois leur sembler sans intérêt. Je revois encore ma mère debout sur la chaise du salon à m’expliquer mon cours de biologie sur la chasse en vol du faucon pèlerin …Une leçon que je n’ai jamais oubliée! 😉 Et même si au final je n’ai jamais étudié les oiseaux, cela reste un beau souvenir passé avec ma mère!

  3. J’aime beaucoup le ton léger de ton article 🙂 et les conseils que tu donnes sont très judicieux ! Pour les aods, il arrive un âge où nos compétences deviennent…disons, limitées! ça fait mal mais ,je pense que le meilleur exemple à leur donner est de l’exprimer 🙂

Laisser un commentaire